ASMQ attire l’attention des chercheurs de l’UQAM

Article écrit par Mme Lilyane Rachédi,

Professeure & Chercheure à l’École de travail social UQAM

“J’ai pris connaissance de l’ensemble du travail réalisé par l’Association de la Sépulture Musulmane au Québec et permettez-moi de souligner la pertinence sociale de leurs initiatives. 11160195_701263756663831_1750393645_n

En effet, notre recherche financée par le CRSH (Conseil canadien de la recherche en sciences humaines) et dont le sujet porte sur le deuil des personnes immigrantes au Québec et les pratiques rituelles funéraires, montre combien les besoins sont importants pour les immigrants endeuillés.

Ces besoins se situent à plusieurs niveaux , besoin d’informations sur les aspects administratifs, légaux et pratiques quand la mort survient dans la société d’accueil, mais aussi la nécessité d’avoir des ressources qui aident dans le vécu du deuil (support et soutien) puisque le réseau familial est souvent dispersé à travers le monde (pays d’origine mais aussi ailleurs).

11185497_701263753330498_959164340_nEnfin, les résultats de ce projet de recherche nous amènent à insister sur l’importance accordée aux rituels funéraires significatifs pour les endeuillés lorsqu’ils vivent la perte d’un proche au Québec.

Je suis donc ravie de constater que les actions de cette association puissent répondre aux besoins des personnes qui la consultent et ainsi “vivre” la mort qu’elles souhaitent pour elles et pour leurs proches.”